Dan Bigras : en retard, mais bien à point

La foule est émue, amusée et conscientisée

Présenté par la Caisse populaire de Hearst et l’Université de Hearst, Dan Bigras nous a présenté sa conférence « Vivre ensemble » le jeudi 11 décembre. La salle du Conseil des Arts était pratiquement pleine et, malgré le délai de près de deux heures avant l’arrivée de Dan, les gens riaient, jasaient et était très patient même si plusieurs d’entre-nous auraient préféré être en pyjama à cette heure. L’attente en valait la peine.
Pris pendant quatre heures sur le tarmac de l’aéroport de Toronto, Dan est arrivé sur scène à 21 h 20 s’excusant en nous expliquant dans son langage coloré l’aventure vécue, entre autres; le pilote qui sacrait en parlant avec la tour de commande sur le délai pour venir mettre du gaz dans l’avion.

Continuer la lecture

Le secteur forestier toujours fragile

Peu de profits chez Tembec et Lecours

La fermeture du moulin à papier à Iroquois-Falls vient rappeler la fragilité de ce secteur malgré une reprise économique évidente. Le président de la Fédération des municipalités du Nord Ontario (Federation of Northern Ontario Municipalities  (FONOM), monsieur Al Spacek, qui est aussi maire de Kapuskasing, dans un communiqué du 5 décembre 2014, s’est dit attristé par l’annonce de Resolute Forest Product qu’ils fermeront en permanence le moulin à Iroquois-Falls à compter du 22 décembre 2014. Le moulin à Iroquois-Falls employait 183 personnes. Il produisait du papier journal au rythme de 225 000 tonnes métriques par années M. Spacek note que l’industrie doit faire face à plusieurs défis dont la disponibilité de fibre, les marchés ainsi que des « attaques » de la part de groupes environnementaux.

Continuer la lecture

Un goût d’Afrique à l’Université de Hearst

Une soirée au-delà des attentes

Le Pub de l’Université de Hearst (UdeH) était bien rempli pour la Soirée africaine du 28 novembre. Les trois étudiants africains qui sont à Hearst pour poursuivre leurs études nous ont fait découvrir leurs pays.
Hadja-Nana Diabaté et Verensa Akouemo on préparé et cuisiné plusieurs mets traditionnels africains absolument délicieux, avec l’aide de plusieurs collègues et amis, tandis que Mory Kourouma quant à lui assurait la musique et l’ambiance.

Continuer la lecture

Comment s’en tire Claude Giroux?

Capitaine d’une équipe en chute libre

En l’absence de joutes des Élans en fin de semaine, j’ai décidé d’aller voir comment allait le joueur de la Ligue nationale de hockey le plus populaire de Hearst, Claude Giroux.
Malgré les récents déboires de son équipe, Giroux s’en tire assez bien. Il est le 7e compteur de la ligue avec huit buts et 21 passes en 26 matchs. Continuer la lecture

Le chalet des Sno est à vendre

Fin d’une époque pour les motoneigistes du coin

Les motoneigistes de la région ne pourront plus aller se réchauffer ou prendre une bouchée au chalet du Club des Sno-Devils à Mattice. En effet, la bâtisse est à vendre depuis le printemps.
Le Club a décidé de vendre leur chalet en grande partie parce qu’ils n’ont personne pour s’en occuper. La bâtisse a un restaurant ainsi qu’un appartement de deux chambres à coucher qui était bien pratique pour les opérateurs par le passé. Mais maintenant vide, le Club doit tout de même payer pour l’entretien, l’électricité, le chauffage et les assurances, sans en retirer profit d’aucune façon. Le prix demandé est de 125 000 $ et Dany Couture est l’agent immobilier responsable de la vente.

Continuer la lecture

Taux de trihalométhanes dans l’eau potable

L’ajout à l’aqueduc vers l’est inquiète

Tel que l’avait rapporté le Journal Le Nord en mars dernier, la présence de trihalométhanes (THM) dans le système d’aqueduc de la municipalité dépasse parfois les limites de concentration acceptable, sans toutefois me-nacer la qualité de l’eau. Mais l’ajout de 2,4 kilomètres de tuyaux de conduite d’eau le long de la route 11 Est, risque d’aggraver les conditions et une concentration minimum de chlore doit donc être maintenue à l’extrémité est du réseau afin de préserver la qualité de l’eau potable.
Le Conseil municipal a donc accepté une proposition de l’Agence ontarienne des eaux d’entreprendre une étude afin de développer une stratégie de réduction des THM et de traitement de l’eau, au coût de 60 000$.

Continuer la lecture